8 mars


féminisme, société / dimanche, mars 8th, 2020

(english version)

J’ai toujours un peu dédaigné « La Journée de la Femme ». Tout sonne faux dans ce nom. Pourquoi simplement UNE journée ? Qui est LA femme, qu’on cherche a célébrer, cet être mythique censé TOUTES nous représenter ? QUI l’a définie ? Et si je ne me reconnais pas dans cette vision de la féminité, qui suis-je alors ? Il y a tout simplement trop de maladresses et de raccourcis dans cet intitulé pour que je me sente concernée.

Je voyais cette journée principalement à travers le prisme des roses, des pubs pour les chocolats, des newsletters sur les cosmétiques qui m’expliquaient que le 8 mars je devrais me faire plaisir parce-que-j’ai-le -courage-et-le-mérite-d’exister. Sans parler des institutions qui l’utilisent comme outil RP sans vraiment prendre de mesures. Cette journée était donc devenue dans mon esprit un symbole de politique indélicate et d’appropriation commerciale, loin des réalités que le concept était censé représenter. Jusqu’à maintenant en fait, je faisais comme si elle n’existait pas.

Aujourd’hui je réalise que c’était une réflexion un peu fermée d’esprit et pas très informée. Nous ne célébrons pas « la femme » pendant une journée unique, nous célébrons le combat de chaque jour pour les droits des femmes. Refuser d’assumer cette journée parce que « les hommes ont les 364 autres jours et ce n’est pas juste » participerait juste du processus qui vise à nier qu’il y a un problème à la base. Si passer une journée à se concentrer sur toutes les attaques sexistes dont sont victimes LES femmes peut aider même juste un peu à la prise de conscience, je suis en paix avec l’idée.

Belle journée internationale des droits des femmes à nous toutes. (Et en bonus, ce post de Laurene Bastide sur le sujet).


I was always a little bit dismissive of International women’s day. Seeing it through the prism of roses or chocolate advertising, cosmetics newsletters about how on the 8th of march you should indulge in self-care/buy their products – because-you-are-doing-such-a-wonderful-job-existing, and institutions using it as a PR tool without much actual action involved, it had become in my mind a symbol of indelicate politic and commercial appropriation, far from the realities the concept was supposed to represent. Until now, I was basically pretending this day didn’t exist.

I realize today that it was a narrow-minded and not really informed way of thinking about this issue. We are not celebrating women for one day, we are celebrating the ongoing everyday fight for women’s rights. Denying this day its existence on the ground that « men have the other 364 days and it’s not fair » would be part of the process denying that there is a problem to begin with. If focusing for one day on issues all women still experience because of sexism can help raise awareness even just a little bit, I am at peace with that ✨ Happy International Women’s Day to all of us 💪🏼💛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *