Césars 2020


féminisme, réflexions / lundi, mars 2nd, 2020

(english version)

« On ne peut plus rien dire »

« Chasse aux sorcières »

« Politiquement correct »

« Censure »

Tellement censurés, silenciés, chassés les hommes post-metoo qu’ils peuvent encore décrocher tranquillement une des plus hautes distinctions décernées par et pour le cinéma français.

Le message est passé et la symbolique est parlante. « On a bien écouté vos blablas hein, mais ce serait cool qu’on parle un peu d’autre chose. Donc. Surtout. ON SÉPARE LE CRIMINEL DE L’ARTISTE BORDEL ! » J’espère que ceux qui ont voté pour lui se sentent bien minables…

Une grosse pensée pour toutes celles dont la parole est peut-être écoutée mais si rarement entendue. Et tout mon respect à celles qui ont quitté la salle ♥️🔥


 

« We can’t say anything anymore » 

« Witch hunt » 

« Politically correct » 

« Censorship » 

Post metoo men are sooo censured, silenced, hunted, that they still manage to be rewarded with one of the highest prize of french cinema.

The message has been delivered, and is cristal clear.

« Yes, we listened to all your BS but it would be nice to talk about something else for once. WE NEED TO SEPARATE THE CRIMINEL FROM THE ARTIST for God’s sake ! » 

I hope those who voted for him feel like the pieces of shit they are today.

 All my thoughts to the women whose words may be listened to, but are still so rarely heard. And all my respect to the women who left the room ❤️ 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *